Le land art fait une entrée remarquée à l’Enilv

Avez-vous déjà entendu parler de land art, cette forme d’art éphémère qui fait de plus en plus d’émules ?

« Pour faire simple, c’est créer en utilisant les matériaux et supports que nous offre la nature, explique un élève de Seconde Générale et Technologique de l’Enilv. Cette année, dans le cadre de l’option EATDD (Ecologie, Agronomie, Territoire, Développement Durable), nous avons pour projet de nous lancer dans le land art à l’école. On a commencé et tout le monde s’est donné à fond « .

En effet, pour débuter cette année artistique menée sous la direction de Carole Sellier, professeure d’ESC, les élèves de deux classes de Seconde GT sont allés à la découverte de la Ferme de Chosal, un établissement qui regroupe un Établissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT) de 63 places et des hébergements (foyer et appartements de soutien) qui sont réservés aux travailleurs de l’ESAT.

« Nous voulions tout particulièrement découvrir le Pôle Land Art Départemental (PLAD) de la Ferme de Chosal grâce auquel, l’art et la culture sont inscrit au cœur de cet établissement d’insertion sociale des personnes handicapées. Les jeunes de l’Enilv ont ainsi pu prendre le sentier sur lequel sont réparties de nombreux œuvres d’art assez monumentales« , confie l’enseignante.

A la suite de cette visite, les élèves ont reçu Aurélie Menaldo, artiste plasticienne, à l’Enilv. Cette dernière les a initiés au Land art en utilisant les éléments naturels de l’école pour les transformer en œuvre d’art. Un travail qui a vraiment plu à la cinquantaine de jeunes présents lors de ces ateliers.