« On peut mieux faire », c’est parti pour un an de défis écocitoyens

En 2021-2022, les 28 établissements agricoles de la région Auvergne Rhône-Alpes se lancent dans un événement écocitoyen intitulé « On peut mieux faire ».

Mieux faire oui, mais dans quel domaine ?  » L’enseignement dans les lycées agricoles a changé et les questions liées au domaine du développement durable sont aujourd’hui centrales, explique Julien Pailhes, professeur de Biologie Écologie et capitaine de l’opération avec Nadège Chatel, CPE et Chloé Fafin, élève en 1ere Générale. Ainsi, à travers des défis repartis tout au long de l’année scolaire, nous allons pouvoir motiver les élèves autour d’une cause qui leur tient à cœur ».

Les objectifs de l’opération

En effet, à travers une série de quatre défis dont un se déroulant jusqu’au 15 avril (voir ci-après), « On peut mieux faire » veut répondre à trois objectifs: promouvoir l’esprit écocitoyen de l’enseignement agricole tout en mettant en valeur le talent des jeunes, donner envie aux lycéens de « se bouger » mais aussi donner envie aux autres jeunes de rejoindre l’enseignement agricole. Ce sont ainsi quatre défis qui vont rythmer l’année scolaire et voir s’affronter, à distance, l’ensemble des établissements agricoles de la région.

Des défis tout au long de l’année

Quatre challenges qui ponctueront l’année en cours et qui deviendront pour chaque participant, une véritable aventure humaine et collective. « On va mobiliser nos forces et mettre en valeur ce que nous réussirons à faire sur: notre site et nos réseaux sociaux, sans oublier l’aide précieuse de nos partenaires. Le but : décrocher le Trophée régional mis en jeu », ajoute Nadège Chatel.

Le premier « Fil rouge » se déroulera donc jusqu’au 15 avril et s’intitule : « Mille bornes pour ma planète ! J’organise une randonnée citoyenne ! ». Pour faire simple, les élèves doivent organiser, d’ici la date limite imposée, une grande marche pour l’environnement et mobiliser un maximum. Plus la marche sera importante et visible, plus ils marqueront de points. Une série de « coups d’éclat » pourront s’ajouter à l’organisation pour cumuler encore plus de points.

Ramasser du plastique et en faire une œuvre d’art

Un second défi a d’ores et déjà été envoyé aux capitaines : « Moins de plastique, c’est fantastique ! » . « On doit finaliser ce défi Top chrono avant le 15 octobre. En trois semaines, on devra mettre en œuvre une action pour réduire la présence de déchets plastiques sur le territoire. À partir des matériaux collectés dans la nature, nous devrons réaliser une œuvre artistique contemporaine », continue Chloé.

Maintenant à vous de jouer, toutes les bonnes volontés sont les bienvenues !